Mes choix éthique

Des matières premières biologiques

Des huiles et beurres végétaux bio, obtenus par première pression à froid, afin de conserver toutes leur propriétés cosmétiques :

  • Huile d’olive : nourrissante, donne des savons très doux. C’est l’ingrédient principal de chaque savon.
  • Huile de coco : pouvoir hydratant et assouplissant, apporte la mousse aux savons.
  • Beurre de karité : nourrissant, régénérant, assouplissant.
  • Beurre de cacao : nourrissant, apporte un film protecteur et apaisant.
  • Huile de ricin : mousse onctueuse et abondante.
  • Huile de sésame : assouplissante, antioxydante. Convient très bien aux peaux abimées, desséchées, grasses et matures, bref à toutes les peaux.
  • Huile de chanvre : convient aux peaux déshydratées, desséchées et matures. Huile bretonne.
  • Huile de cameline : assouplissante et émolliente. Huile bretonne.
  • Huile de tournesol : nourrissante. Huile bretonne.
  • Huile de macadamia : huile sèche très bien absorbée par la peau, elle l’assouplit et l’apaise.
  • Huile d’avocat : c’est l’huile hydratante par excellence.

Pour votre peau

Les femmes enceintes, allaitantes, les enfants, les personnes agées, les personnes souffrant de pathologies chroniques, allergiques, épileptiques, asthmatiques… voilà une liste non exhaustive des personnes pour qui les huiles essentielles sont déconseillées. Ça fait beaucoup, non ?

Ma conviction est que les huiles essentielles sont des ressources précieuses qu’il faut utiliser avec parcimonie et uniquement quand on en a vraiment besoin (pour se soigner, régler un problème de peau…). C’est vrai que leurs odeurs flattent le nez mais elles ne sont pas ESSENTIELLES pour se laver.

Vous vous demandez peut-être pourquoi j’en utilise dans les baumes déodorants  LE FLEURI et LE FRAICHEUR ! Eh bien, parce que dans un baume déodorant cela à une réelle utilité pour éviter le développement des bactéries responsables des mauvaises odeurs. Pour que tout le monde puisse trouver son bonheur, je propose aussi un baume déodorant sans huiles essentielles, LE NATUREL.

Pour la planète

Les huiles essentielles sont des concentrés actifs de plante, Pour les fabriquer, il faut des quantités très importantes de plantes. Pour obtenir 1 litre d’huile essentielle de lavande, il faut 300 kg de boutons floraux ; pour la rose, c’est 4 000 kg. S’ajoutent à cela, le transport et le stockage : cela a fini de me convaincre.

Un maximum de matières premières locales

JP Cloteau – Exploitation familiale bio située à Bain de Bretagne (35). Les huiles végétales de chanvre, cameline, tournesol, les graines de sarrasin et les flocons d’avoine viennent de chez eux.

La ferme des 3 bergers – Julie et Thibault, accompagnés de leur fidèle chien de berger Loïs, élèvent 75 chèvres dans leur ferme située à Pont Scorff (56). Ils produisent du fromage de chèvre et d’autres produits laitiers labelisés AB. Je me fournis chez eux pour le lait cru de chèvre qui entre dans la composition du savon LE LACTÉ.

Les Jardins de Pompola – Isabelle Collias, la maraîchère, cultive ses légumes bio en pleine terre à Baud (56). Ses carottes et ses courges me servent à fabriquer le savon SAISON.

La bocalerie d’ici – Lucie Thill et Thomas Gicquel produisent des plantes médicinales et aromatiques à Bignan (56). Leur production est labellisé AB et Nature et Progrès. Les orties du savon SAUVAGE sont cueillies et séchées par leurs soins.

La cactuseraie de Creisméas est installée à Guipavas (29) : André Labat est spécialisé dans la culture de cactus et de succulentes. Son Aloé Vera, bio et bretonne, entre dans la composition du savon LE BARBU.

Pour le miel du savon LE DOUCEUR, j’ai choisi de travailler avec Brice Thomas qui est apiculteur à Saint Nicodème (22). Il est labellisé agriculture biologique, ses abeilles butinent entre Bulat et Rostrenen. Il met son miel en pot à froid et en saison de manière à garder les acides aminés et les minéraux contenus dans le miel.

Pour la planète

  • Le procédé de fabrication est très peu énergivore,
  • Les cosmétiques sont 100 % biodégradables,
  • Les emballages ont été choisis avec soin,
  • Verre réutilisable pour les mousses et baumes;
  • Possibilité d’acheter les savons avec ou sans emballage. Si vous préférez avec, les bagues sont en papier PEFC.

Des partenaires locaux

  • l’Atelier Spered An Natur – Caudan (56) : Géraldine anime des ateliers autour des thèmes nature, bois et récup. Elle m’a fabriqué les moules des savons ainsi que les appareils de découpe, le tout en bois.
  • Yume graphisme – Inzinzac Lochrist (56) : Isabelle Durand m’a accompagnée dans la création de la charte graphique et visuelle de la savonnerie : site internet, emballage, flyer…
  • HLB imprimerie – Languidic (56) : Jean Michel et Sylvain m’ont conseillé, et proposé des solutions adaptées à la structure et aussi à mon budget pour les impressions et emballages.
  • La bijouthèque : Ségolène est photographe et community manager dans le domaine de l’achat-vente de bijoux anciens et vintages. Elle a changé de modèle pour la savonnerie de la Vallée Verte en prenant en photo mes produits.
Menu